Lancement de Tchap : la messagerie instantanée des agents de l’État


L’État lance Tchap, sa propre messagerie instantanée, en version bêta. Développée au sein de l’administration et destinée aux agents de l’État elle vise à offrir une alternative sécurisée aux applications grand public telles Whatsapp ou Telegram.

Communiqué de presse | 19 avril 2019

L’application Tchap peut être librement installée sur les smartphones Apple et Android à partir des magasins d’applications. Les agents de l’État peuvent également y accéder depuis un navigateur web. Leur adresse mail professionnelle suffit pour s’identifier.

L’outil se distingue par la place accordée à l’expérience utilisateur. Ergonomique et simple d’utilisation, Tchap est innovant et conçu pour être adopté par tous les agents de l’État, tout en garantissant la protection des échanges.

Sur Tchap, les conversations privées sont chiffrées de bout en bout, stockées en France, et les pièces jointes inspectées par un antivirus.

Engagé début 2018 et nommé en hommage au télégraphe Chappe, le projet a été piloté par la direction interministérielle du système d’information et de communication de l’État (DINSIC) avec la contribution de l’agence nationale de sécurité des systèmes d’information (ANSSI), du ministère des Affaires étrangères et du ministère des Armées. Au cours d’une phase d’expérimentation de plusieurs mois, plusieurs milliers d’agents publics ont pu la tester et partager leurs retours d’expérience pour permettre d’améliorer le produit.

Tchap s’appuie sur un logiciel open source (Riot) adapté aux besoins de l’État, qui bénéficie de nombreuses contributions et implémente un standard ouvert (Matrix).

Cette version bêta fera l’objet d’une amélioration continue, tant en termes d’ergonomie que de sécurité. Ainsi, la DINSIC se tient à l’écoute des experts de la société civile, et prendra en compte tout retour qu’ils lui remonteraient en vue d’améliorer l’application, comme ce fut le cas pour une faille - d’impact mineur - détectée le 18 avril et corrigée en quelques heures. Pour aller plus loin, la DINSIC lancera prochainement un « bug bounty ».

Tchap s’inscrit dans une stratégie plus large de modernisation portée par le gouvernement, dont l’un des axes prioritaire est de doter les agents de l’État d’outils de travail numériques performants, leur permettant de travailler en réseau, y compris avec des partenaires extérieurs à l’État.

Contact presse

Rachel Wadoux 01.71.21.11.98 - 06.84.72.02.00

rachel.wadoux@modernisation.gouv.fr