Lancement de Vis mon job : des étudiants à la rencontre des professionnels du numérique de l’État


Dans le cadre du programme TECH.GOUV, la DINUM lance avec le ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance une opération inédite au sein de l’État : Vis mon job. L’occasion pour un étudiant de découvrir un métier du numérique de l’État en immersion, le temps d’une journée, auprès d’un agent professionnel de la tech.

9 septembre 2020

Attirer les talents du numérique au sein de l’État : c’est l’une des ambitions de la mission Talents du programme TECH.GOUV, piloté par la direction interministérielle du numérique (DINUM). Sur un marché de l’emploi particulièrement tendu dans le domaine de la tech, l’État fait valoir ses spécificités et offre l’opportunité aux jeunes ou futurs talents de les découvrir.

« Avec ses enjeux de transformation numérique, sa diversité de métiers disponibles, l’État est une mine d’opportunités pour les professionnels de la tech et nous sommes encore trop méconnus. Aussi, c’est avec grand plaisir que nous intégrons cette contribution du ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance à notre mission afin promouvoir les opportunités tech dans l’État, d’attirer et de fidéliser les talents du numérique » expose Charlotte Cador, cheffe de la mission Talents.

« Dans mes échanges avec les écoles du numérique, il est apparu que pour beaucoup d’étudiants, le travail au sein des ministères, tout comme leur transformation numérique, restaient un grand mystère », explique Soraya Saa, de la délégation aux systèmes d’information du ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance, qui pilote le projet aux côtés de la DINUM. « Plutôt que de proposer un grand forum des métiers IT, très impersonnel, nous avons alors décidé de leur permettre de pousser les portes des ministères et de venir à la rencontre de nos collaborateurs qui portent la transformation numérique de l’État, de lui donner un visage humain. »

Vis mon job : un jour, un duo, un métier tech

L’idée a ainsi germé de lancer, dans le cadre de TECH.GOUV, une opération de « job shadowing ». Derrière ce terme anglais relativement récent se cache un dispositif bien connu, très répandu dans le secteur privé, beaucoup moins dans le public : le jumelage, une sorte de court stage d’observation, en duo auprès d’un professionnel.

En quelques mois s’est montée l’expérimentation Vis mon job, une première en interministériel. Le principe : un étudiant en master dans un cursus numérique, en école ou université, passe une journée en immersion auprès d’un agent de l’État exerçant le métier tech qui l’intéresse, et pour lequel l’État recrute. Il découvre ainsi, de l’intérieur, son quotidien, ses missions, son environnement de travail, peut discuter avec lui librement, et éventuellement garder le contact.

Un coup de projecteur sur les atouts de la filière numérique de l’État

« C’est aussi l’opportunité de montrer aux étudiants l’ampleur des projets de transformation numérique menés au sein de l’État, et le fort engagement des agents publics dans leurs missions, qu’ils sont généralement loin d’imaginer », poursuit Soraya Saa. « Mais aussi bien sûr la diversité des métiers du numérique au sein de l’État et l’intérêt des missions d’intérêt général ».

Peu d’entreprises privées peuvent en effet se prévaloir de chantiers de cette envergure, tels que ceux présentés dans le panorama des grands projets numériques de l’État ou l’observatoire de la qualité des services publics numériques.

Rapidement, plus de 80 agents ambassadeurs – data scientists, chefs de projet IT, architectes techniques, concepteurs-développeurs, RSSI, DSI… – issus de 8 ministères et administrations, se sont déclarés volontaires pour participer à cette première édition.

Les étudiants viendront à leur rencontre le 5 novembre 2020.

A votre tour, n’hésitez pas à diffuser largement l’appel à participation destiné aux étudiants!